Je hais les no-life

S'il y a bien un truc que j'adore dans la vie, c'est me foutre de la gueule des gens qui tentent de se foutre de ma gueule, en témoigne cette petite histoire qu'il me tardait de révéler sur ce blog très artistique.

Vendredi dernier, ou jeudi je ne sais plus exactement, une fille (nous l'appellerons Jennifer, jenaille01@hotmail.fr), m'a ajouté à MSN.. habituellement, je refuse à peu près toutes les demandes de contact sur MSN, mais là ça m'a semblé louche. La fille prétendait m'avoir ajouté au hasard, en entrant des pseudos au pif sur les adresses @hotmail.fr. Evidemment, ce qu'il faut savoir c'est que je bosse dans l'informatique, j'en connais donc un certain rayon sur les sales tour qu'on peut nous jouer au détour d'une conversation sur Internet... Bref, ni une ni deux, je me lance dans l'aventure avec cette fille. On ne se connait pas mais elle semble être, comme par hasard, la fille de mes rêves. Elle possède tous les traits de caractère que j'aime chez une fille, elle a un physique assez charmant et elle est plutôt cultivée. Evidemment, ca m'a grandement choqué car les seules filles a qui j'ai pu parler sur MSN de toute ma vie (à part de rares exceptions) sont toutes des décérébrés ou des pouffiasses immatures écrivant en SMS.

Bref, on discute, je la mêne en bateau gentillement en lui sortant toutes sortes de mensonges sur ma vie et mes désirs et je vois qu'elle accroche bien. A ce moment là, j'espère de tout mon coeur que ce n'est pas une vraie fan car sinon j'aurais regretté d'avoir fait la suite. Après seulement un ou deux jours de discussions rapides sur MSN, elle déclare m'aimer et vouloir me rencontrer en vrai. Mais à une seule condition : en fait ses ex l'ont brisée "On m'as jeté ! On m'a trahi on m'a humiliée, on m'as souillée et trainé dans la boue !!" ce sont ces mots (avec les fautes d'orthographe d'origine), rien que ça dis donc ! Elle voulait donc être sûre que j'allais lui plaire et désirait donc faire une visio-conférence. Je rentre donc dans son délire et je fais une visio-conférence avec elle, ca m'est égal, ma photo est sur mon CV, c'est pas comme si j'étais un inconnu. Tout se passe bien, on reste dans le politiquement correct bien sûr, juste le visage visible.

C'est alors qu'elle craque pour moi, il faut absolument qu'on aille plus loin. Toujours en prétextant avoir été humiliée par le passé, elle veut absolument savoir si, niveau sexe, je peux assurer assez pour combler la pauvre petite. Ni une ni deux, mon sang ne fait qu'un tour dans mes veines et je sais désormais que c'est quelqu'un qui veut me piéger et obtenir des images ou vidéos comprométantes de moi. Je suis habitué à ce genre de conneries (j'en ai vu pas mal dans ma vie) et je sais généralement comment ca se goupille. Je rentre donc dans son jeu, mais je décide de dresser une IMMENSE barrière entre nous. Je prétexte avoir déjà été piégé sur Internet dans le passé et ne plus faire confiance du tout aux gens du net. Il est par conséquent hors de question que je me livre sans avoir de certitudes sur l'identité de la personne à l'autre bout du fil. Et c'est là que le fun commence, la pauvre, complètement désemparée, se vexe, on "s'engueule", il ou elle se déconnecte, et finalement, le jour d'après : tout bascule.

Le jour suivant, elle me fait désormais totalement confiance et elle décide de m'envoyer une vidéo d'elle filmée par son ex-petit ami alors qu'elle dormait, chouette alors. Je découvre une vidéo amateur assez gentille où l'on voit une fille dormir paisiblement en sous-vêtements. Par contre, là où ça me choque, c'est qu'on ne voit pas une once de son visage, pas un cheveux, rien. Elle s'imagine alors avoir fait suffisamment pour que je lui fasse confiance et que je me dévoile. Grave erreur, je prétexte ne pas voir son visage et je persiste et signe "c'est non tout le temps que je n'ai pas vu ton visage deux fois". S'en suit une nouvelle "engueulade" et elle déconnecte à nouveau. Et c'est après qu'on se marre car elle revient vite. Visiblement complètement désemparée, elle prétexte avoir décidé que c'était OK, qu'elle allait m'envoyer des photos coquines d'elle. Chose promise chose due, je reçois deux photos pornographiques d'une fille a moitié nue en train de se satisfaire... Assez étonnant venant d'une fille qui a tant été humiliée. Les photos semblent réalistes et au premier abord, j'en serais presque convaincu dis donc.

C'est alors qu'elle fait la connerie de trop, elle m'envoie carrément une vidéo porno la montrant en train de se satisfaire, et là vous n'imaginerez jamais ma suprise en découvrant la vidéo :

  1. Une fois de plus, on ne voit pas le visage de la fille sur la vidéo.
  2. Les deux images sexuellement explicites qu'elle m'a envoyées juste avant sont tirées de la vidéo, et à part avec un soft d'encodage vidéo, il est presque impossible d'extraire une image d'une vidéo simplement. Elle prétexte avoir repris la pose exacte, au pixel près étonnament.
  3. Le son de la vidéo c'est tout à fait une musique de film porno, et la qualité d'audition est super, impossible à réaliser avec le micro d'un téléphone portable ou d'une webcam. Le son enregistré est en stéréo, je connais aucun micro bon marché qui enregistre en stéréo aussi parfaitement, désolé.
  4. Cette vidéo c'est du b>800 Kbps en 640x480, ca veut dire que ca a été filmé avec au moins un camescope numérique de qualité, de plus, la vidéo est filmée par quelqu'un, les angles changent et la personne effectue des zooms alors qu'elle est censée être seule chez elle.
  5. Je lui demande de citer le nom de la musique qui passe en fond dans sa chambre, et la bizarrement :
  6. Là où ca devient cocasse c'est que sur sa photo personnelle, elle a les cheveux très blonds a hauteur de nuque alors que la fille dans la vidéo a des cheveux presque chatains longs jusqu'aux hanches (c'est presque invisible sur la vidéo, il faut avoir le coup d'oeil). La photo de son avatar étant datée d'octobre, je doute que des cheveux puissent prendre 40 centimètres en 4 ou 5 mois.
  7. Quelques instants auparavant, elle se plaignait d'un éclairage pourri pour prendre des photos alors que sur la vidéo il fait clair comme dans un studio de tournage.

Bref, a ce moment là, je suis persuadé de la supercherie, et je lui dit ouvertement qu'il est temps d'arrêter les frais. Elle fait mine d'être très vexée et se tire. A ce moment, je suis persuadé que tout est fini et qu'elle ne reviendra probablement jamais me voir (et tant mieux). Je suis même probablement déjà bloqué/supprimé de ses contacts. Je lui envoie quand même un mail en lui expliquant précisément tout ce qui clochait dans son comportement. Mais c'était l'enterrer un peu vite visiblement.

Le lendemain, mademoiselle revient à la charge en s'excusant. Elle est terriblement désolé, l'envoi de la première vidéo (là où elle dort) l'avait profondemment émoustillée et a pas pu s'arrêter. Pour pas me décevoir, elle a alors envoyé une vidéo porno parce que, quand même, elle est un peu timide. Tout ceci en évitant d'expliquer comment elle a extrait les premiers clichés de la vidéo. Cela fait maintenant presque 4 jours qu'on joue à ce petit jeu et bizarrement, elle refuse toujours d'envoyer une deuxième photo de son visage malgré le fait qu'elle m'envoie des photos d'elles en train de dormir en sous-vêtements. De mon côté je savais très bien pourquoi elle ne pouvait pas envoyer de deuxième photo, tout simplement parce qu'e avait trouvé cette photo sur le net et qu'elle avait pas du tout de deuxième photo de cette personne. Mais bon.. je joue le jeu, chut.

Nous sommes maintenant jeudi (très tôt), ca fait presque une semaine que le petit jeu fonctionne et elle revient à nouveau. Là ca devenait évident que c'était pipeauté, après tout ce que je lui avait dit, elle s'accrochait encore la sale bête ! Mais le jeu était amusant alors j'ai continué un peu. Elle me décrit alors comment elle se fait du bien, elle essaye de me chauffer à mort et va finalement se coucher. Ce n'est que l'après-midi que je décide finalement de mettre un terme à tout ça, je vais donc la voir et je lui laisse comprendre qu'il est probable d'envisager que je pourrais craquer et finalement lui envoyer une photo de moi complètement nu, mais franchement c'est pas sûr (histoire de la pousser à la faute). Aujourd'hui, même si ca paraît étonnant, elle est chez une amie, mais l'amie elle, n'y est pas. Elle a l'appartement pour elle et pour toute la nuit... qu'est-ce qu'il faut pas entendre. Mais là ou c'est magique c'est que JUSTEMENT dans cet appartement elle a une webcam qui fonctionne !

Je la fait mariner de 22h à 23h en faisant mine d'être hyper gêné "oh non, je peux pas envoyer une photo de moi dénudé, kyaa!". Bref, je me fout de sa gueule. Et c'est là que je me lance, je décide de lui envoyer une photo de moi complètement à poil si et seulement si elle allume la webcam, même sans se montrer, juste pour me prouver qu'elle fonctionne et qu'une fois qu'elle aura vu la photo elle tournera la webcam vers elle. Et étonnament, elle le fait.. à partir de là, c'est dans la poche. Je lui envoie une photo de moi complètement à poil, mais sans la tête. Puis je lui demande de se montrer à la webcam.. Et là, visiblement sous le choc, il semble s'être produit quelque chose a laquelle elle ne s'attendait pas et elle refuse de se montrer si facilement. Elle demande une deuxième photo de moi avant de tourner la webcam (elle explique même que si j'exauce son voeu, elle est complètement nue juste à côté de la caméra et juste pour moi). La scène est vraiment pitoyable tellement la pauvre fille semble désemparée.

Et c'est là que l'histoire se termine, je l'envoie chier et elle a le culot de dire :

Sauf que ce que je n'ai pas dit c'est que cette photo de moi à poil sort tout droit de Google Images avec la recherche "gay" dans le champ de recherche. Une image découpée et habilement maquillée par mes soins. Un peu de filtre bruit pour simuler le rendu webcam, un peu de flou pour étaler le bruit, un petit flou directionnel pour faire semblant que j'ai un peu bougé en prenant la photo et un assombrissement général pour faire style je suis dans le noir. Je peux vous dire que je suis bien fier de moi sur ce coup, j'avais jamais réussi une copie aussi bien imitée avec mes talents réduits en infographie.

La discussion s'est finalement terminée par ceci :

Pour tout vous avouer, je me suis bien amusé pendant une semaine, et j'avoue qu'un mec/une fille qui traite un autre mec de no-life alors que ca fait une semaine qu'il/elle se fait passer pour une fille complexée sur Internet, c'est assez cocasse.
Allez, sans rancune, c'était bien tenté.